Soutien intersyndical à la journée sans immigrés du 1er mars 2010

Publié le par La journée sans immigrés : 24h sans nous


2008-06-19_NOOTR_RTRIDSP_2_OFRTP-FRANCE-IMMIGRATION.jpg
CFDT    FSU    Solidaires   Syndicat de la magistrature       UNSA

Le 24 février 2010

Communiqué de presse  CFDT, FSU, Solidaires, Syndicat de la Magistrature, UNSA

Egalité, justice, solidarité pour tous les travailleurs
Le 1er mars 2010

Le collectif « la journée sans immigrés, 24 heures sans nous » souhaite donner une visibilité de l’apport  de l’immigration en France par l’organisation le 1er mars 2010 d’une « journée sans immigrés ».

Nos organisations  accueillent positivement cette initiative symbolique  qui doit contribuer à une reconnaissance juste du fait migratoire et à la décrispation de la situation.

Après avoir critiqué la mise en place d’un ministère qui rattache l’identité nationale aux politiques d’immigration ;

à un moment où la place de l’immigration est questionnée et montrée du doigt à travers le « débat sur l’identité nationale » ;

dans un monde du travail où les discriminations perdurent et où la situation des travailleurs sans papiers est de plus en plus préoccupante ;

Nos organisations  estiment qu’il faut  mettre fin à l’instrumentalisation des politiques d’immigration, d’intégration et d’accès à la nationalité et ouvrir un débat serein, responsable et garant des droits fondamentaux dans l’égalité, la justice et la solidarité.

Publié dans On parle de nous

Commenter cet article

Amadou DIALLO 27/02/2010 23:26


Bonjour;

Le 28/02/2010 à partir de 19h heures/18heures GMT on organise une émission sur la manifestation du 01/03/2010. Nous souhaitons grand succés à cette manifestation. Nous vous invitons tous à
participer à cette émission du 28/02/2010 sur http://sunuker.com/: la voie/voix des jeunes. 18hGMT.
Venez participer à cette émission pour la réussite de cette noble initiative.
Merci de votre participation.
Amadou DIALLO http://adiallo132009.blog4ever.com/


CRATERE 26/02/2010 13:55


Bravo pour cette action qui fédère tant d'énergies, et monter au besoin que les politiciens de ce pays doivent une fois pour toutes accepter de ne plus instrumentaliser à des fins bassement
électoralistes, les  questions de l'immigration. c'est à cause d'hyènes comme le Pen,  Mégret, Pasqua, E. Raoult, Sarkozy et tant d'autres amateurs xénophobes que les immigrés sont
obligés de raser les murs en s'excusant dêtre là. Le jour où ils commenceront à voter, les politicards qui nous mangent le caviar sur le dos apprendront à se tenir tranquilles, de peur de ne pas
être réélus. Rien ne doit justifier que les fils et filles d'ailleurs soient traités par le mépris, en invoquant les vieilles peurs bien rances, ce racisme crade qui fait le lit de toutes les
plaies de ce pays.
levons-nous, et marchons: marchons dans la Cité, relevons la tête!