Pourquoi j'adhère à 24h sans nous ! par Btissam

Publié le par La journée sans immigrés : 24h sans nous



Je m’appelle Btissam, diplômée en marketing, je suis agent administratif pour la prefecture.

image004.jpg
Comme beaucoup, j’ai été plus d’une fois confrontée au racisme, et pas seulement professionnellement, puis, un jour il y a eu la fois de trop, celle qui donne l’envie irrépressible de crier haut et fort cette injustice, et donc de militer. Cette fois où sous un abri bus, un homme se mit à critiquer les « arabes » devant mon père et moi. 

-Ah bein il y en a trop. Moi je ne comprends pas pourquoi on les renvoie pas dans leurs pays, parce que c’est à cause d’eux le chômage, ils prennent notre boulot…il eut même le culot de prendre mon père à témoin : Monsieur, vous ne trouvez pas ?

Mon père me fît signe de ne pas répondre, ce qui me frustra davantage, et monta dans le bus en silence. Jamais, on n’en reparla. Mon père est un rêveur. Il ne veut et ne peut croire au racisme. Il préfère l’ignorer. Voir mon père, cet homme cultivé et fier, courber et la tête et les épaules, assis sur ce modeste banc en plastique, me brisa le cœur. 

Ce jour-là, je su que je devais agir, je ne pouvais plus me taire. Passionnée d’écriture, j’ai commencé en publiant des articles sur mon blog facebook dans un premier temps, puis pour des webzines locaux tel que l’Agitateur. J’ai ensuite lancé le MJS avec mes copains.

C’est par hasard que j’ai entendu parler de la journée sans immigrés ; j’ai proposé mon aide pour relayer l’évènement sur Bourges.
 
Car mon père est un rêveur, et moi aussi : je veux rêver que le 1er mars soit une journée inoubliable.
Référente 24h sans nous à Bourges !

Vous aussi, témoignez sur le blog en laissant votre commentaire ci-dessous !
 

Publié dans Notre position

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chaynesse KHIROUNI 27/02/2010 17:58


Lundi 1er mars "La Journée Sans Immigrés" : à Nancy aussi !
Concernant Nancy, aucune action n'était prévue. A quelques jours du 1er mars, Guy Didier, Thomas Milanese et moi-même décidons de nous lancer dans l'aventure. Compte tenu de l'importance de
l'évènement, il nous paraissait primordial d'organiser a minima une action citoyenne et de participer au sit-in national prévu devant les mairies, le lundi 1er mars. RDV a été pris, Place Stanislas
à 12H45. Un collectif d’artistes-musiciens solidaires de notre action nous accompagnera pour nous aider à faire entendre notre voix. Ils revisiteront "Get up Stand up" de Bob Marley et "Douce
France" de Charles Trénet. Autre moment fort : une lecture à plusieurs voix du Manifeste par des personnes représentatives de la France plurielle.

Le délais sont courts mais nous sommes persuadés qu'en nous mobilisant (amis, familles, associations, presse locale...) nous pourrons créer une belle dynamique.

Chaynesse KHIROUNI
Référente "La Journée Sans Immigrés" Nancy