Pourquoi j'adhère à 24h sans nous ! par Amel

Publié le par La journée sans immigrés : 24h sans nous


n1496130671_195029_6245.jpg

Je suis assistante de direction à la CPCA Picardie et bénévole au sein d’Emmaüs dans un Centre d’hébergement pour femmes à Paris.

Cet engagement bénévole est récent, j’ai commencé le 31/12/2009 avec mon mari : nous avons fêté le nouvel an avec les femmes de centre d’hébergement et donné un coup de main, auprès de l’équipe présente, dans la préparation de cette fête. Nous avons ainsi pu donner un peu de notre temps et chaleur à ces adorables femmes.

Si j’ai rejoins ce mouvement c’est que je crois sincèrement que tous ensemble nous pouvons lutter contre ce climat discriminatoire qui rode autour de nous et qui malheureusement fini par trouver sa place ....

Le président de la CPCA Picardie ne cesse de nous citer le Pasteur Samuel Kobia : « Si tu veux marcher vite, marche tout seul, si tu veux aller loin, marche avec les autres ! »…alors essayons d’aller loin avec cette action et surtout essayons d’aller loin dans le sens de nos convictions !

Amel
Référente 24h sans nous à Amiens !

Vous aussi, témoignez sur le blog en laissant votre commentaire ci-dessous !
 

Publié dans Notre position

Commenter cet article

EL BAKI Mohamed 25/02/2010 11:41


Arrivé en France en 1966 comme travailleur immigré,devenu citoyen par naturalisation en 19673,je m'étais impliquer dans l'action politique,syndicaliste et associative ( je le suis toujours en tant
que retraité).
Je m'associe à cette initiative et je la soutien.Je suis pour une France multiculturelle et multiconfessionnelle.Vivre et travailler ensemble est possible dans le cadre de la Constitution,des lois
et de la laicité de la République Française.LIBERTE EGALITE FRATERNITE doivent retrouver leur vrai sens.
Toutes et tous:mêmes devoirs et mêmes droits sans distinction d'origines ou de religions.
Toutes et tous contre tous les intégrismes religieux d'ou qu'ils viennent,contre la xénophobie,le racisme et contre tous les extrémismes qui ne font que semer la haine et la mort.

Hauie-Savoie  / 74100 Ambilly.


La journée sans immigrés : 24h sans nous 25/02/2010 12:42


Merci de votre témoignage touchant Mohamed. Christine de notre collectif va vous contacter pour voir avec vous s'il est possible de l'utiliser pour des témoignages presse.

Bien à vous.


aziz 25/02/2010 09:26

















Illustrations pour "Journées
sans immigrés en france"


 par benzaouia le Ven 4 Déc - 12:41


"Journées sans immigrés"




Guerre 1939-1945. Occupation. Bombardement de Paris.


L’appel de la “mère patrie”










La France fait appel aux “indigènes” de l’Empire en renfort de ses troupes sur les fronts européens. Les uns se battent aux côtés des
poilus tandis que les autres travaillent dans les usines de guerre.

Une Babel militaire


La Grande Guerre voit l’arrivée sur le sol de France de troupes étrangères et coloniales en provenance du monde entier. L’expérience marque
incontestablement l’inconscient collectif national.



Les tirailleurs sénégalais défilent dans Paris en 1913. © Eric
Deroo




C’est l’ensemble des colonies françaises qui est appelé à la rescousse, et les métropolitains peuvent mesurer concrètement l’étendue de
leur Empire en voyant débarquer les soldats coloniaux : tirailleurs dits “sénégalais” (qui viennent en fait de toute l’Afrique occidentale française) ; spahis algériens ; tabors marocains ;
tirailleurs Annamites ou tonkinois ; Malgaches ; Tunisiens... Les faits d’armes des soldats coloniaux les rendent bien entendu très populaires en métropole : aux côtés des poilus, les
tirailleurs et les spahis occupent une place de choix au panthéon de la “der des der”. Les Français sont d’autant plus fiers de voir
l’Empire répondre à l’appel de la “mère patrie” qu’ils ne savent rien des méthodes employées pour mobiliser de force des soldats et des
ouvriers dans les colonies.
Deux tiralleurs marocains. @ Eric Deroo






La Reconstruction de la France




Juste après la guerre, un gouvernement provisoire dirigé par le Général de Gaulle est
mis en place de 1944 à 1946 pour reconstruire la France, rétablir l'ordre et préparer une constitution. Il met en place de grandes
réformes: le Droit de vote aux femmes (1944), la Sécurité sociale (1945) et comme certains membres du gouvernement sont
communistes, des nationalisations d'entreprises auparavant privées (ex: EDF GDF / Renault / Air France...), la planification de
l'économie.
La future Constitution de la quatrième République basée sur un régime
parlementaire déplaît au Général de Gaulle qui démissionne en 1946.











Entre les recrutements de travailleurs et les arrivées spontanées de migrants, la guerre et ses besoins
urgents de main-d’œuvre provoque également la première vague d’immigration ouvrière en provenance des colonies. Parmi les Indochinois, les
Malgaches et les Maghrébins recrutés et amenés collectivement en France.
Et ca donnera ça quelque temps après


Le 12 juillet 1998 au soir, des centaines de milliers de personnes se sont regroupées sur la place Charles de Gaulle et une grande
fête s'est improvisée sur cette place pour célébrer la victoire de la France à la coupe du monde de football, portrait de Zinedine Zidane sur le côté gauche de l'arc de triomphe avec le slogan de la marque Adidas "La victoire est en nous" :






Voilà C'est ça la France aujourd'hui...


Rendez-vous le 1 er Mars 2010 pour ne pas oublier