La persécution des sans-papiers continue

Publié le par La journée sans immigrés



La protection de l’enfance bafouée

Le 8 juillet 2009, la France se faisait rappeler à l’ordre par le Comité des Droits de l’Enfant de l’ONU pour la non-application de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE), qu’elle a pourtant ratifiée voilà 19 ans. Sujet : le mauvais traitement des mineurs étrangers isolés (dont le nombre est estimé à 10 000) qui ne sont ni accueillis ni protégés. Cette même commission aurait pu ajouter à la liste tous ceux retenus en zone d’attente dès leur descente d’avion, même s’ils sont seuls et âgés d’une dizaine d’années (1092 mineurs en 2008 rien que dans la zone d’attente de Roissy), ou encore ceux qui, dès leur plus jeune âge, sont enfermés avec leurs parents en centre de rétention administrative (CRA) pendant de longues semaines.

La politique à l’égard des migrants piétine chaque jour davantage les droits humains fondamentaux, sépare les familles (voir la conférence de presse du Réseau Éducation Sans Frontière — RESF — sur les familles démembrées), broie les êtres, en France comme en Europe.

[Lire la suite sur le site Sud Education]


Publié dans Autour de nous

Commenter cet article